J'ai récemment appris qu'il était possible de faire repousser ses légumes en se servant des déchets qui finissent habituellement dans la poubelle ou, dans mon cas, dans le compost.

[voir article ici]

J'en ai été presque aussi ravie que désolée, en songeant à toutes les "épluchures" inutilement jetées auparavant... C'est d'une simplicité enfantine : il suffit de disposer le coeur du légume (ou son extrémité, dans le cas du poireau ou du basilic, par exemple) dans un bol avec un fond d'eau, en veillant à ce qu'il bénéficie de suffisamment de lumière. Il suffit ensuite de changer l'eau tous les deux-trois jours et de laisser la nature faire son oeuvre. Une fois les pousses apparues, le légume peut être replanté.

Personnellement, j'ai déjà testé et approuvé cette "technique" avec les poireaux, la laitue et le fenouil, et il n'y a pas de raison que cela ne fonctionne pas avec les autres légumes mentionnés.

Les carottes sont aussi en cours : les fanes sont magnifiques, mais je suis par contre bien incapable de savoir si les carottes sont en train de repousser dans le grand pot qui trône actuellement dans ma cuisine. Je l'avoue, je suis trèèès tentée d'en déterrer une pour voir le résultat, mais je résiste. Pour l'instant.

 

Etant donné les températures peu propices au jardinage, vous objecterez sans doute qu'il y ait peu de chance que votre coeur de laitue apprécie d'être planté à cette époque de l'année, si tant est que vous arriviez à creuser dans la croute de terre gelée de votre jardin. Toutefois, vous pouvez faire comme moi et profiter de la deuxième vie de vos légumes avant de vous en débarrasser.

Je me sers souvent de cette astuce avec les poireaux. Je fais de la soupe en grande quantité que je congèle en portions pour accompagner mes tartines de pain maison, et je récupère ensuite les pousses pour agrémenter d'autres plats (riz aux légumes, pâtes saumon/poireaux, etc.). Et puis cela donne une petite allure de potager à ma cuisine.

 

Retour à l'accueil